bandeau portail accs dchterie2sygom vous equipe

 

carac
Dans le cadre de l’élaboration de son Programme Local  de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA), le SYGOM a réalisé une campagne de caractérisation des ordures ménagères résiduelles (OMR) de son territoire.

Ces caractérisations permettent d’avoir une image précise du contenu des poubelles et de définir, et engager, les actions pertinentes destinées à la réduction des déchets.

A titre d’exemple, il est inutile d’engager des moyens importants pour réduire le nombre de piles dans nos poubelles si leur présence est anecdotique. En revanche, davantage de moyens pourraient être prévus si on retrouve une part importante de déchets dus au gaspillage alimentaire.

Déroulement


Les caractérisations ont été menées par un bureau d’études missionné par le SYGOM sur la semaine du 7 au 11 août 2017.
En tout, ce sont 15 camions de collectes qui ont été vidés pour l’occasion.

Ce bureau d’études a suivi la méthodologie recommandée par l’ADEME pour constituer les échantillons à caractériser.

Après avoir vidé l’intégralité des ordures ménagères résiduelles (les déchets recyclables ne sont pas caractérisés ici), on prélève un premier échantillon de 500 kg.

Tous les sacs poubelle sont ensuite ouverts.  On écarte les éléments hétéroclites et on mélange le tas avant de prélever un nouvel échantillon de 125 kg

Enfin on sépare les déchets en trois catégories pour les trier :

  • Tout ce qui est supérieur à 100 mm est trié intégralement.
  • Entre 20 et 100 mm, on trie un sous-échantillon de 7 kg.
  • En dessous de 20 mm, « les fines », on pèse sans trier.
 carac01  carac02
 carac04  carac03
Les résultats


Pour analyser les résultats, on identifie le potentiel de valorisation des différents déchets en :

  •  déchets évitables,
  •  déchets compostables,
  •  déchets recyclables,  
  •  déchets recyclables avec extension des consignes de tri,
  •  déchets collectés par d’autres éco-organismes (Déchets d’Equipement Electrique et Electronique (DEEE), Textile Linge Chaussures (TLC), Déchets Ménagers Spécifiques (DMS : produits toxiques, etc.), - déchets résiduels.



Les OMR sont uniquement les déchets collectés en sacs/bacs noirs. Si on ajoute les sacs/bacs jaunes pour les déchets recyclables, on parle d’Ordures Ménagères et Assimilées (OMA).

Les habitants du SYGOM produisent en moyenne 262,5 kg d’OMR par an.

 

Que retrouve-t-on dans nos poubelles ?

 

Poubelle SYGOM

Ce schéma permet de s’intéresser à nos déchets en fonction de leur potentiel de réduction ou de valorisation.

Traduction en kg/hab/an :

  • le potentiel de prévention est estimé à 95 kg/hab/an, il comprend les déchets évitables, les déchets compostables et les déchets textiles
  • on ne devrait garder dans la poubelle qu’environ 80 kg/hab/an de déchets résiduels.

Entre les déchets évitables, les déchets compostables et les déchets recyclables, nos poubelles pourraient maigrir de plus de la moitié de leur poids !

 

Quelques exemples concrets pour réduire le poids de notre poubelle

 

- Déchets évitables :

Le gaspillage alimentaire (aliments non consommés avec et sans emballages) représente 15,4 kg/hab/an.

Les imprimés publicitaires représentent 5,2 kg/hab/an (ne sont pas comptés ici ceux présents dans la collecte sélective).

- Déchets compostables :

graph carac

Les déchets de jardin représentent 10,5 kg/hab/an. Dans les ordures ménagères, ces déchets sont brûlés quand ils pourraient être compostés dans le jardin ou sur des plateformes de compostage via le dépôt en déchèterie.

- Déchets recyclables selon les consignes de tri actuelles

Les déchets recyclables représentent 61,1 kg/hab/an. Tous ces déchets sont brûlés au lieu d’être recyclés. Les données sur les déchets recyclables trouvées dans les OMR rapportées aux données sur les déchets recyclés effectivement permettent de connaître les performances de tri des habitants du SYGOM.

 

Taux de captage des matières recyclables par le SYGOM
comparé aux collectivités similaires de type semi-rural

     
  SYGOM Collectivités similaires
 Papiers/cartons  63,5 %  72 %
 Briques alimentaires  17,7 %  66,8 %
 Bouteilles plastiques  34,2 %  81,3 %
 Emballages ferreux  13,9 %  63,7 %
 Emballages aluminium  1,1 %  33,3%
 Emballages en verre  67,3 %  81 %

 

Un rappel des consignes de tri semble approprié pour améliorer ces performances.

Attention ! Même si le verre obtient un des meilleurs pourcentages, chaque bouteille en verre déposée dans les ordures ménagères représente un surcoût de traitement important car le verre pèse lourd.

- Déchets concernés par l’extension des consignes de tri

Ils représentent 24,3 kg/hab/an. Pour rappel, l’extension des consignes de tri sera étendue à toute la France en 2022. Pour l’heure, le SYGOM ne dispose pas du matériel adéquat pour passer à l’extension.

- Déchets des collectes spécifiques

Les textiles, linges, chaussures sont les plus représentés avec 13,5 kg/hab/an. Abîmés ou non, ces éléments sont collectés en déchèterie et en ville dans des bornes spécifiques pour être réutilisés ou recyclés.

Les Petits Appareils en Mélange (PAM) de type électrique et électronique et les Déchets Ménagers Spéciaux (DMS), déchets toxiques et emballages vides en ayant contenu, piles, déchets médicaux, etc ., moins présents, représentent tout de même 4,7 kg/hab/an. Ces déchets sont collectés en déchèterie ou dans certains points de collecte spécifiques.

- Déchets résiduels

Parmi les déchets résiduels, la catégorie des textiles sanitaires (couches bébé, couches adultes, protections hygiéniques, coton, lingettes…) représente une part importante soit 14,4 kg/hab/an. C’est une catégorie sur laquelle il reste possible d’agir (couches lavables, serviettes réutilisables…).

 

Conclusion


Cette vision actualisée de la production de nos déchets va servir de point de départ pour la mise en place d’actions dans le but d’atteindre les objectifs du futur Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés. Elle permettra aussi, dans quelques mois, de comparer nos résultats à ceux de la campagne nationale de caractérisations 2017.